AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
Merci de nous avoir suivi jusqu'ici, plus d'informations dans ce sujet!

 

 anchor. (thom)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
COMPTEUR ARRÊTE + i don't care
COMPTEUR ARRÊTE + i don't care

J'ai posé mes bagages en ville le : 14/11/2015 et depuis j'ai pris l'avion : 121 fois ce qui m'a fait gagner : 87 Sinon vous avez remarqué je ressemble à : Suki Waterhouse
Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: anchor. (thom)   Sam 12 Déc - 17:56

Deux ans.
Deux ans, et Liv avait l'impression qu'Ed était toujours là. Comme si l'abandonner n'avait pas suffit, et qu'il restait là pour lui rappeler à quel point ça fait mal. Et chaque jour, elle se réveillait avec ce doute qu'elle essayait de maîtriser depuis tout ce temps. Ces questions qui la rongeaient, chaque fois qu'Ed faisait irruption dans ses pensées. Pars, s'il te plaît. Elle voudrait être capable de vivre sans se poser ces mille et une questions auxquelles elle n'avait toujours pas trouvé de réponses. Pourquoi? Qu'avait-elle fait, manqué, oublié? Avait-il montré des signes? Aurait-elle pu le sauver? Et chaque jour, elle s'efforçait d'enfouir ces questions au fond de son crâne, soigneuse de les oublier au maximum. S'il l'avait quitté, elle refusait que ça arrive à nouveau, avec un autre de ses proches. Si c'était elle, le problème, alors elle ferait absolument tout pour garder près d'elle ceux qu'elle aimait. Elle ne ferait pas la même erreur deux fois.
Alors, elle souriait. Toujours. Un sourire honnête, le bonheur des gens qui souffrent. De ceux qui ont choisi de continuer à vivre, passant outre ce trou béant dans la poitrine. La place de l'âme-soeur qui est partie. Et sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, ce trou béant dans la poitrine de Liv s'évaporait en présence de Thom. Il avait été là. Quand Ed avait choisi de l'abandonner, lui était resté près d'elle. D'une patience extrême et d'une amitié inconditionnelle, il avait pansé ses blessures et elle, elle s'était raccrochée à ses yeux bleus comme à une ancre qui l'empêcherait de dériver. Oh, Thom. Liv n'avait, sans se l'expliquer, aucune idée de comment vivre sans Thom. Une seule journée sans lui et elle se sentait vide. Elle se sentait comme lorsqu'Ed était partie. Et ça faisait mal. Alors Liv, elle trouvait toujours un moyen de passer un peu de temps avec lui. Parce que si elle n'était rien sans son âme-soeur, elle l'était encore plus sans Thom. C'était sans doute égoïste, de rester près de lui parce qu'il lui permettait d'avoir moins mal. Mais elle ne pouvait pas faire autrement. Elle était devenue comme dépendante.
Assise près de l'entrée de la caserne, son sac à ses pieds, Liv fixait la porte, saluant les collègues de son ami qui quittaient la caserne. Et telle une enfant qui se lève le matin de Noël, elle avait ce sourire qui faisait mal aux joues, quand elle le vit passer la porte. Elle avait envie de crier "surprise", parce qu'elle espérait que ça en soit une. Une bonne surprise, celles qui qui collent un sourire béat sur le visage et font pétiller les yeux. Celles qui créent cette pause dans le temps, cette demi-seconde pendant laquelle le cerveau de l'autre plante, parce qu'il ne s'y attendait pas. Elle se leva avec enthousiasme, et son sourire s'agrandit - si c'était possible - en croisant son regard. - Salut salut, monsieur le pompier. Elle attendit qu'il arrive près d'elle et se hissa sur la pointe des pieds pour embrasser sa joue mal rasée. - Tu vas bien? Elle avait cette impression de ne pas l'avoir vu depuis des semaines. La sensation étrange d'avoir milles choses à dire et de ne pas savoir par quoi commencer. - J'espère que t'es en forme aujourd'hui. Parce que j'ai décidé que tu m'apprendrais à boxer. Elle mit ses poings en position, et cogna dans le vide, sautillant sur ses deux pieds comme elle pensait que les boxeurs faisaient. Elle haussa les sourcils, deux fois, puis se stoppa, et fixa Thom. - S'il te plaît? Promis, je te ferais pas mal. Elle échappa un rire. Thom faisait bien deux têtes de plus qu'elle, si ce n'était plus, et elle était bien incapable de faire du mal à une araignée. Et bien qu'elle aimait la boxe, à la télévision, demander à Thom de lui apprendre n'était qu'une excuse idiote pour rester avec lui. Mais si elle avait à utiliser toutes les excuses bidons du monde pour passer deux minutes avec lui, elle n'hésiterait pas une seconde.

━━━━━━━━━ ∞ ━━━━━━━━━

a thousand years
I have died everyday waiting for youHeart beats fast, colors and promises. How to be brave, how can I love when I'm afraid to fall. But watching you stand alone, all of my doubt suddenly goes away somehow.
Revenir en haut Aller en bas
 

anchor. (thom)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TG - Soirée anti-Saint Valentin
» (M) PETIT AMI • une personne
» Thom Henger