AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
Merci de nous avoir suivi jusqu'ici, plus d'informations dans ce sujet!

 

 sugar yes please (prune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
VENDS ÂME SŒUR PAS CHÈRE
VENDS ÂME SŒUR PAS CHÈRE

J'ai posé mes bagages en ville le : 15/11/2015 et depuis j'ai pris l'avion : 454 fois ce qui m'a fait gagner : 141 Sinon vous avez remarqué je ressemble à : simoes l'bg
Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: sugar yes please (prune)   Sam 21 Nov - 10:09

❝ sugar yes please ❞
TAHAR & PRUNE.

Réveille dur, ton lit qui t’appelle comme une groupie appel son crush dans la foule d’un concert. L’amour y est. Ton lit t’aimes, t’aimeras l’aimer comme lui t’aimes, c’est clair. Mais dure vie que tu mènes faut se lever. Il est treize heures, c’est tôt.. C’est trop tôt pour toi, ton petit corps de mec fragile, enfin viril. T’as fait la fête hier comme d’habitude, pour pas changer, on te changeras pas après tout. Tahar, le fêtard, ca rime, c’est classe, c’est comme ça quoi ! Ta famille ne pourra rien faire contre ton irrésistible envie d’aller picoler entourer de belles petites nanas dans un bar, dans une boite de nuit. Partout où tu peux poser tes yeux sur de belles paires de fesses avec une bière, tu ne refuses pas l’invitation. T’es célibataire, beau garçon, y’a quoi de choquant à mener une petite vie de p’tit con parfait ? T’as le temps d’y réfléchir à être sérieux, dans longtemps. On n’y est pas encore. Tu traînes des pieds, des jambes, ton corps entier refuse d’avancer pour sortir de chez toi. Pourtant il faut que t’ailles prendre l’ai, manger un croissant, un truc français que le monde nous envie. Fuck it. T’as faim et c’est pas le frigo qui va te réussir pour ce matin.. Enfin cette après-midi. Dehors, ca pèle, le frisson intégral sur ton corps souillé par hier soir. T’es un mec oriental toi, c’est la merde ici. Tu les a petites dans le fond du pantalon. Tu braves le froid, les quelques degrés qui fouettent ton visage avec le vent qui les accompagne. Te voilà arriver, un café, coin de la rue. Ton cul posé sur cette chaise à l’intérieur, contre la fenêtre. L’écharpe qui monte jusqu’au bout du nez. Tu fais pitié comme ça. T’es frileux, payes ta crédibilité. Tu prends commande, croissant, café du matin. Celui qui réveille et qui fait du bien à la migraine, cette salope. Tu tournes ton visage vers la table d’a côté, une blonde, beau décolleté carrément visible sous sa veste. Un petit regard dessus avant qu’elle ne retourne sa tête. Excuses moi. Tu pourrais me passer un sucre ? J’vois que tu ne t’en sers pas, non ? Un petit regard qui pointe sur son sucre qui reste le bord de mini assiette devant elle. Faudrait pas le gâcher merde. Le sucre c’est sacré. Mais tu ne reconnais même pas cette fille, pourtant qui porte un visage qu'on oublie pas vraiment. Dios mios, Tahar, tu vas t'faire décalquer un jour.

© MADE BY LOYALS.

━━━━━━━━━ ∞ ━━━━━━━━━

nain-kiwi:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
ANOMALIE + better being different
ANOMALIE + better being different

J'ai posé mes bagages en ville le : 14/11/2015 et depuis j'ai pris l'avion : 106 fois ce qui m'a fait gagner : 0 Sinon vous avez remarqué je ressemble à : gigi hadid
Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: sugar yes please (prune)   Sam 21 Nov - 14:42

Elle marchait, sans vraiment savoir où elle va, son sourire enthousiaste toujours collé aux lèvres. Son pas était rapide, enjoué. Comme toujours, Prune affichait sa bonne humeur contagieuse. Elle s'était levée aux aurores, glacée dans son appartement qui faute de moyens avait un chauffage défectueux. Elle n'en avait tenu compte, ça n'allait pas gâcher sa journée. Il en fallait plus pour la contrarier, alors, quand elle avait tomber sa tasse de café, elle avait juste soupiré en pensant à quel point elle était maladroite. En l'espace de deux heures, deux crasses lui étaient déjà arrivées, sauf que Prune, elle, elle s'en foutait royalement. Pour lui gâcher son samedi matin, il faudrait employer des mesures drastiques. Après ses péripéties matinales, elle avait décidé d'aller en ville finalement. Puis-ce qu'elle n'avait pas bu son café, elle irait le boire sur une terrasse parisienne. D'habitude, elle ne fréquentait que rarement ce genre d'endroits, ses finances étant catastrophiques. Aujourd'hui, elle avait envoyé se faire voir ses soucis, ils attendront le lendemain. Elle allait se faire plaisir, profiter un peu de la vie, oublier le bar l'histoire d'une journée, faire comme si elle ne se noyait pas dans les factures, et, elle allait vivre. La vie était faite pour être vécue à fond, ça, Prune ne le savait. Habillée simplement, la peau démaquillée et les cheveux détachés, elle se pavanait sans les ruelles de la capitale, la tête en l'air, observant les gens à leurs balcons, profitant des rayons de soleil automnales sur son visage pâle. Dieu, ce qu'elle aimait Paris.

Elle repéra un petit café-terrasse d'inspiration purement française, quelque chose de chaleureux comme elle l'aimait. Prune s'installa confortablement et commanda son café habituel. De son sac, elle sortit son téléphone, adressant quelques messages à ses proches amis. Des sourires venaient éclairer ses lèvres de temps en temps, signalant qu'elle avait reçu quelque chose qui lui plaisait, un sms de Leo sûrement. Son café arriva, polie comme toujours, elle remercia le serveur, qui, en plus était loin d'être laid. La boisson réchauffa ses mains et lui brûla doucement la gorge. Bizarrement, elle aimait la sensation.  

. Excuses moi. Tu pourrais me passer un sucre ? J’vois que tu ne t’en sers pas, non ? Prune me mit à battre des cils furieusement. Elle connaissait ce visage, ces traits ne lui étaient pas inconnus. Elle farfouilla dans les abysses de sa mémoire quelques instants. Tahar. Elle avait mis le doigt dessus. Rencontré lors d'un événement auquel elle avait participé en temps que serveuse, ils avaient vaguement parlé. Enfin, parler était un grand mot. Prune se souvenait que parfaitement des avances qu'à demi-dissimulées du brun. Elle le vit zyeuter le sucre sur sa table, ses yeux quittèrent le visage du jeune homme un instant. "Euh... Oui vas-y. " Elle lui tendit le sucre presque brusquement, légèrement gênée par la situation. Il n'était pas quelqu'un qu'elle aurait aimé recroiser.   " C'était sympa de te revoir Tahar. " Elle agrippa doucement son sac, se préparant à filer comme une voleuse, puis, à son plus grand désespoir, se rappela qu'il fallait payer l’addition. Un instant, elle fut tenté de partir sans régler, mais bon, elle était une gentille fille.

━━━━━━━━━ ∞ ━━━━━━━━━

"I don't know if you know who you are until you lose who you are"
It's like a kaleidoscope of memories which all comes back♛ by endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

sugar yes please (prune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sugar Cane’s Bitter Harvest in the Dominican Republic
» Riko Sugar [Validée]
» Après Kim kardashian, Neyo,Corneille,Oprah... Sugar Sammy!
» RP avec Spicy Sugar.
» Enola Sugar, ou comment se rendre compte que la vie, c'est compliqué ~ [Modifiée]